Accueil > Non classé > La SCJP, c’est pas de la menthe à l’eau

La SCJP, c’est pas de la menthe à l’eau

Les JDuchess françaises ont récemment décidé d’organiser un groupe de travail pour les personnes souhaitant passer la certification SCJP.  Après avoir donné mon retour d’expérience sur la mailing list dédiée, je me suis dit qu’il serait intéressant d’en faire un article.

SCJP, mékeskidit ?

La SCJP est une certification Java sous la forme de QCM, délivrée par Sun.  Elle permet d’attester que le certifié possède une connaissance détaillée du langage Java. On dit souvent qu’elle demande au développeur de fonctionner comme un compilateur Java.

Blah blah… certification, piège à *** ?

Dans notre beau métier, les certifications ont souvent peu de valeur. Elles permettent aux SSII de vendre des consultants “juniors experts certifiés” (cherchez l’oxymore ;-) ), et aux éditeurs de gagner de l’argent sans trop d’effort. Plus la certification est facile à obtenir, moins les candidats hésitent à la passer, et plus l’éditeur y gagne financièrement. Ce qui n’arrange pas la réputation des dites certifications.

La SCJP n’est pas facile

A l’inverse, la SCJP est difficile à obtenir, et demande une préparation spécifique. Je connais plusieurs personnes, pourtant très compétentes, qui n’ont pas réussi cet examen. Vous pouvez avoir 5 ans d’expérience en développement Java et vous prendre une rouste.

Valeur intrinsèque de la SCJP

La valeur de la SCJP n’est ni dans les 3h d’examen, ni dans le bout de papier obtenu à la fin, mais bien dans le travail réalisé en amont. Ce travail permet de maitriser en détail les subtilités du langage Java, ainsi qu’un bon nombre d’API. Il y a de grandes chances que votre façon d’écrire du code Java change significativement entre avant et après la certification.

Cette certification n’est certainement pas assez reconnue sur le marché du travail. Soyons honnête, ce n’est pas en la passant que vous doublerez du jour au lendemain votre taux de facturation, ou que les chasseurs de tête vous tomberont dessus.

Cependant, c’est pour vous même que cela fera toute la différence. Il faut le voir comme un investissement personnel, payant à long terme : votre maitrise du langage vous rendra plus productif, plus sûr de votre code. Au jour le jour, cela amènera nécessairement une reconnaissance de vos pairs.

Non-Pub ;-) : les consultants Excilys sont certifiés SCJP

Permettez-moi une petite digression, non pas pour faire de la pub, mais plutôt pour souligner mon propos.

Le groupe Excilys recrute ses consultants en partie via des stages ingénieur de fin d’étude. Les stagiaires sont formés en interne, et le passage de la certification leur est offert. Dès lors, la réussite de la SCJP est un prérequis à l’embauche à la fin du stage.

Si ce mécanisme est en place, c’est qu’il a fait ses preuves : cela permet de s’assurer que les consultants ont une bonne maitrise du langage Java.

Préparer la SCJP

Les conseils suivants ne sont pas nécessairement LA seule façon de s’y prendre, mais si ça peut vous aider c’est cool.

Plus de 800 pages : toutes à lire sans exception (sauf au chapitre 5 :-P )

  • Lisez l’intégralité du bouquin de référence une première fois, en prenant le temps de comprendre. A la lecture, j’ai été souvent surpris, il y a de nombreuses subtilités Java qui sont inconnues des développeurs, surtout dans les premiers chapitres. Par la suite, relisez les chapitres sur lesquels vous ne vous sentez pas à l’aise.

Ayez toujours un NetClipse sous le coude

  • En parallèle de la lecture du livre, faites des mises en pratique. Pour moi, cela voulait dire avoir toujours un Eclipse à portée de la main quand je lisais la SCJP. Le moindre doute, ou la moindre nouveauté, et hop un bout de code qui met le principe en œuvre.

Testez votre compréhension

  • Répondez aux questions de fin de chapitre sérieusement, et notez vos résultats. C’est un bon moyen pour voir si vous avez bien lu et compris un chapitre. Si les réponses ne vous paraissent pas évidentes, il faut relire ;-) .

Trouvez des compagnons de galère

  • Ne travaillez pas seul : émulation et challenge sont les meilleurs moyens de bien apprendre et de ne pas faire d’impasse. Trouvez-vous quelqu’un qui la prépare aussi, et partagez vos découvertes.

Fixez une deadline

  • Prenez un voucher et réservez une date. La SCJP demande un travail sur la longueur, et il est facile de reporter en disant “je réserverai quand je serai prêt”. En fixant une date, vous paniquerez et vous vous forcerez à travailler :-) .

“J’utilise des List tous les jours, je peux sauter le chapitre 7 !”

  • Ne faites pas d’impasse sur les API. Connaître les signatures et les contrats des différentes méthodes d’un NavigableSet, c’est au moins aussi important que maîtriser la syntaxe du “goto” .

“J’ai masterisé JavaBlackBelt, je suis fin prêt !”

  • JavaBlackBelt et consorts, c’est très bien, mais ce n’est pas la SCJP. Ce type de quiz est intéressant au départ, et il y a certainement des questions difficiles, mais on en a rapidement fait le tour. De plus, la forme n’a strictement rien à voir avec la SCJP, et bosser uniquement sur JavaBlackBelt est le meilleur moyen de se planter.

La dernière ligne droite

C’est probablement mon conseil le plus important : à l’approche de la deadline, passez des examens blancs avec ExamLab for SCJP. C’est gratuit, et c’est le meilleur outil pour s’entrainer. Ça ne tourne que sous Windows, ce qui n’est certainement pas une excuse pour faire l’impasse (débrouillez-vous, installez virtualbox).

ExamLab en résumé

  • Une interface “aussi pourrie” que celle de la vraie SCJP (très important, pour ne pas être déstabilisé par la forme).
  • Contient tous les types de questions présents dans la SCJP, y compris les “codes à trous”.
  • Des examens de 3 heures sans interruption possible, fini les révisions en dilettantes à la “je répond à une petite question, je regarde la réponse, je prend un café”.
  • Un concentré des questions les plus dures qu’on puisse trouver dans la SCJP. Le premier exam est en général une bonne claque.
  • 5 examens, ce qui n’est pas énorme, c’est pourquoi il est préférable de les garder pour la “dernière ligne droite”. Ceci dit, vous pouvez toujours tenter le premier examen pour vous donner une idée du principe.

Je n’ai aucune action chez ExamLab (ce n’est même pas une entreprise :-P), mais c’est réellement le produit qui m’a fait le plus bosser et m’a permis de réussir ma SCJP.

Edit 14/06/2011 : cette page (merci Marouane) recense de nombreux tests Java pour la SCJP, à utiliser au long de votre préparation. Par contre, je maintiens qu’ExamLab est l’outil le plus adapté pour être “fin prêt”. 5 exams de 3h, ça fait 15h de préparation, gardez ça pour la fin, en mode piscine, afin d’être un robot le jour J ;-) .

L’examen

Le jour de l’examen, ne vous laissez pas déconcentrer, le temps passe vite. Je me suis retrouvé devant un écran CRT tout gros tout moche, une souris peu ragoutante, des reflets sur l’écran, un bonhomme à côté qui renifle… bref, il faut faire abstraction et garder à l’esprit qu’on est en exam.

Le temps imparti est largement supérieur à ce dont vous aurez besoin. Il y aura des questions où vous ne serez pas certain de la réponse, et en général y passer plus de temps ne sert à rien. Soit vous savez, soit vous faites un coup de poker ;-) .

Conclusion : qui aura le plus gros…

…score ?

Allez, histoire de mettre un peu de compétition et de motivation, balancez vos scores en commentaires ;-) . Et comme on n’est jamais si bien servi que par soi-même, je commence : 91% à la SCJP 6 ;-) .

Pour ceux d’entre vous qui aiment la difficulté, le blog d’Olivier Croisier (100% à la SCJP 5) fourmille de quiz plus tordus les uns que les autres. Pour approfondir vos connaissances, n’hésitez pas à lire également l’excellent Effective Java, de Josh Blosh.

Il ne me reste plus qu’à souhaiter bonne chance aux futurs candidats, et notamment aux motivés du groupe JDuchess ;-) .

Edit 24/08/2010 : Oracle vient visiblement d’annoncer que la SCJP serait désormais une OCJP. Le contenu ne change pas, celle-ci devrait donc garder la même valeur :-) .

Bonus : le titre en chanson

D’où vient le titre de cet article ? D’une joyeuse chanson des inconditionnels du rap-musette :

Java c’est pas de la menthe à l’eau, Java c’est du rock’n roll !

Les auditeurs réguliers du Java Posse doivent aussi connaître la Java Song ;) :

Java, Java, Java Java jing-jing-jing

It’s not a cup of coffee but it’s hot as can be

Came pourin’ through the Gates on a “Big Mac” Nealy

Singin’, Java, Java, Java Java jing-jing-jing

Share
  1. 24/08/2010 à 10:45 | #1

    Moi aussi je peux jouer ? Alors j’annonce 100% au SCJP 5.0 :)

    Bon sinon, article très juste : le SCJP est difficile – c’est même considéré comme la certification de programmation la plus difficile, mais ça vaut vraiment le coup, on progresse techniquement et on gagne confiance en soi quand on code.

    Evidemment, cela n’est vrai que si on la prépare sérieusement.
    Bachoter deux semaines avant et obtenir la certification avec 60% (score minimal), c’est juste… dommage.

    N’hésitez pas à venir me voir aux JUGs si vous avez des questions SCJP !

  2. 24/08/2010 à 12:01 | #2

    Hello,

    Merci pour cet article. Ca donne une idée plus précise des enjeux que peuvent représenter là certif’ et l’intérêt de la passer.

    C’est très motivant!

    @++

  3. 24/08/2010 à 12:52 | #3

    Bonjour,

    Merci pour cet article bien fait sur la certification SCJP et bravo pour tout ceux qui l’ont eue (surtout ceux avec 100% ;))

  4. 24/08/2010 à 13:34 | #4

    Bonjour !
    Merci pour tes conseilles sur la mailing liste du groupe et pour cet article!
    Je vous tiendra au courant de nos avancements.

  5. Florent
    30/08/2010 à 15:26 | #5

    @PY
    L’article rappelle tout ce qu’il faut savoir. Tu m’avais prodigué tous ces conseils avant mon examen, et ils m’ont permis d’obtenir 95%, malgré une préparation légèrement à l’arrache…

    J’appuie fortement ton avis concernant :
    – la lecture assidue du livre (qui entre vraiment dans les détails des connaissances à avoir) ;
    – l’utilisation d’ExamLab (qui aide à étudier et comprendre les questions et met face aux “problématiques terrain”).

  6. Alexandre Dergham
    30/08/2010 à 21:05 | #6

    Pour revenir sur JavaBlackBelt, les quizz pour le passage de la ceinture jaune sont d’un niveau qui se rapprochent de celui de la SCJP. Mais comme le dit justement PY, maîtriser ce quizz ne prouve pas que vous êtes prêt pour la SCJP. Pour moi, avoir la ceinture jaune est à la fois nécessaire et insuffisante pour tester son niveau.

  7. memo
    13/09/2010 à 16:13 | #7

    Juste pour info, quand tu fixes une date pour passer la SCJP, tu peux la modifier a posteriori, jusqu’à la date limite de validité du voucher, c’est là que tu commences à flipper :D.

    Sinon, à mon avis pour passer la certification, une lecture sérieuse du livre suffit pour passer avec un bon score (en faisant les examens blancs du bouquin pour se tester, ou avec le logiciel dont tu parles). L’examen n’est pas difficile, c’est juste qu’il faut savoir beaucoup de choses par cœur (voire des choses dont tu ne te serviras jamais) et il faut aussi bien lire les questions pour comprendre la problématique. Soit tu sais, soit tu sais pas, mais on te demande pas de coder un algorithme super-complexe pour une centrale nucléaire.

    La lecture du livre est facile et agréable, il a été conçu pour préparer les personnes à la certification et il le fait très bien.

  8. MrEddy
    16/10/2010 à 20:48 | #8

    Quel est le cout du passage de la certification ? Est ce un prix identique partout ou on la passe ?

  9. Sam
    22/10/2010 à 14:52 | #9

    @Florent

    @memo
    Bonjour;
    Est ce que c’est possible de m’indiquer les dates ou on peut passer l’examen et les modalités d’inscription.
    merci

  10. 24/10/2010 à 09:47 | #10

    @Sam et @MrEddy :

    La procédure pour s’inscrire est détaillée ici : http://in.sun.com/training/certification/register/index.html

    En fait, il faut aller sur le site de Prometric et réserver une date et un horaire. Chacun peut passer la SCJP quand il veut, et où il veut (il y a des centres un peu partout).

    Pour le prix, je viens de vérifier, à priori il est de 238 euros à l’heure actuelle (corrigez-moi si je me trompes).

  11. cris
    11/12/2010 à 15:25 | #11

    J’ai bien aimé cet article raison pour laquelle je tiens à féliciter l’auteur et bien sur les autres S/OCJPiens :).

    Je compte le passer d’ici mars au plus tard …. j’espere vous faire par des feedbacks positifs.

    Pour moi l’objectif pour la SCJP est surtout pour obtenir le tremplin pour les certif web et business component (en gros les certif J2EE quoi !).

    Effectivement le pric de la certif SCJP est de 238 € actuellement, apparemment ça aurait augmenté voir doublé …..

  12. Loïc
    15/07/2011 à 09:24 | #12

    Bonjour,

    La procédure d’inscription à l’air d’avoir changée, et hélas le lien qui donnait la procédure pour s’inscrire n’est plus valable : http://in.sun.com/training/certification/register/index.html

    Pour le prix de la formation, c’est 238€ HT. En TTC ça donne 284€65. :-/

    Je voulais passer cette certification mais vu son prix et l’absence d’informations sur l’inscription avant d’avoir payé ça m’a refroidis. Il n’est indiqué nul par si l’on peux encore la passer en France, et pas moyen de retrouver les certifications Oracle/Sun sur le site de Prometric pour vérifier.

    Si quelqu’un a passé la certification récemment je serais intéressé par son retour sur la nouvelle procédure d’inscription pour savoir comment elle se déroule.

  13. 18/07/2011 à 08:40 | #13

    Salut Loïc,

    Bien évidemment, la certification peut toujours se passer en France. Romain Sertelon a recemment fait un retour d’expérience sur le passage de la OCPJP.

  14. Fabrice
    25/07/2011 à 10:58 | #14

    Bon je me suis incrit recement pour passer la certification OCJP (mardi prochain) via ce site http://www6.pearsonvue.com/ au lieu de Prometric il y a deca quelques mois.

    Le format du testz a aussi changé : toujours 60 Questions mais sans les drag’n drop questions, le tout dans 150mn au lieu de 180 avant. le score minimum doit etre de 60%.

    La preparation de cette certification a deja beaucoup changé ma maniere de coder.

  15. Om
    04/01/2012 à 16:12 | #15

    Bonjour,
    J’ai commencé ma préparation pour la certification OCJP tout seul (sans passer par un centre de formation), du coup j’ai besoin de savoir comment je dois procéder pour m’inscrire pour une session cette année à PARIS (île de France).

    Sur quel site je dois m’inscrire?

    Quels sont les centres que je dois contacter ?
    Merci d’avance pour votre retour

  16. 29/01/2014 à 09:50 | #16

    accurate amount available handling originally a run first ? functionality the way the simple can those they ? by the space because the it If presents ? as some professionals reputation up complicated return with ? Just Free list telephony number cash a rely

  17. karaoudhanen
    05/08/2014 à 19:06 | #17

    SVP personne peux m’aider avec un cours ou comment dis moi ce qu’il faut savoir pour passer le SCJP c’est trés urgent.merci bien d’avance

  18. 20/01/2016 à 17:55 | #18

    Je vous remercie enormement pour cette mane d information.

  1. Pas encore de trackbacks