Accueil > Non classé > Kanban et Scrum : Tirer le meilleur des deux – la traduction

Kanban et Scrum : Tirer le meilleur des deux – la traduction

Scrum et Kanban, Pourquoi ?

Avant toute chose, pourquoi Kanban et Scrum, puisque Scrum tout seul, ca marche ? Quoi, des fois ça marche pas? On m’aurait menti ?

Avant de dire que Scrum ne marche pas, il faut bien entendu se poser quelques questions :

  • Est-ce qu’on fait vraiment du Scrum ?

Vous savez, le fameux ScrumBut : “Oui oui, on fait du Scrum, maiiiiis…. Bon, les estimations par l’équipe, on a arrêté parce qu’ils se plantaient tout le temps” Gasp ! La solution : prenez-vous le chou : SHU-HA-RI

  • Est-ce qu’on fait du Scrum Agile ?

Vous allez me dire que Scrum est une méthode agile (je préfère le terme framework) donc si on respecte les cérémonies de Scrum, on est forcément agile. Et bien, je ne suis pas complètement d’accord. Scrum étant justement un framework assez peu contraignant, on peut facilement mettre en place les cérémonies sans vraiment en comprendre le sens. J’ai vu des équipes faire des rétrospectives et en sortir sans aucun axe d’amélioration identifié. La solution : s’imprégner du manifeste agile, ses piliers, ses principes. Toujours s’y référer quand on utilise une pratique Scrum. Et vous verrez, ces pratiques Scrum prennent vraiment tout leur sens quand elles sont replacées dans le contexte du manifeste agile.

  • Est-ce que la qualité logicielle est au coeur de nos développements ?

Scrum n’impose aucune recommandation en terme de pratiques d’ingénierie logicielle. Le principe est de les faire émerger. Heureusement, nos chers extrêmes et néanmoins amis d’XP se sont penché sur le sujet et ont regroupé un ensemble de pratiques d’ingénierie logicielle : Pair Programming, Conventions de codage, Intégration continue, l’irremplaçable TDD, etc. J’entends déjà les “mais pourquoi faire Scrum+XP alors que XP fait tout ?” Parce que !

Scrum et Kanban, comment ?

Kanban and Scrum - making the most of both

Kanban and Scrum - making the most of both

Alors, ça marche toujours pas ? Peut-être que vous n’êtes pas dans un contexte de développement logiciel initial mais dans une équipe de maintenance, une équipe de support, ou autre, où l’aspect itératif et incrémental des méthodes agiles est difficile à appliquer ? Il existe d’autres pistes du côté du Lean Software Developpement.

Pour faire très court, le Lean Software Development est une adaptation du Toyota Production System au monde de l’informatique. Il a été conceptualisé par Mary et Tom Poppendieck. L’un des piliers du Lean est le système Kanban, pratique de management visuel (kanban signifie “étiquette” en japonais) s’appuyant sur les notions de “Value Stream Mapping” et de “Work In Progress”.

Le lean et l’agilité sont issus de réflexions distinctes mais les points de convergence sont flagrants. Et il est possible de combiner les 2, en particulier Scrum et Kanban. C’est justement le sujet d’un “mini-livre” d’Henrik Kniberg et Mattias Skarin, Kanban and Scrum – making the most of both, publié en décembre 2009 sur InfoQ.

Le jour de la publication, Fabrice Aimetti a lancé l’idée de la traduire en Français en constituant une équipe sud-ouestienne la plus agile possible.

Je me suis donc investi sur ce projet avec Claude Scrum Aubry, Antoine mon blog à moi que j’ai Vernois, Fabrice Aikido Aimetti

Moins d’un mois après, à coups de skype et de dokuwiki, la première itération s’est terminée sans encombre et je vous invite a récupérer le résultat mis à disposition en PDF (~10 Mo) chez mes partenaires de traduction :

Nous avons démarré une 2ème itération pour améliorer la qualité du “livrable” avec notamment les illustrations en français. Nous comptons la publier dans quelques semaines. N’hésitez donc pas à nous faire parvenir le plus de retours possibles sur cette première version (feedback, quand tu nous tiens).

Merci encore à Fabrice pour cette initiative!

Share
Categories: Non classé Tags: , , ,