Archive

Archives pour 02/2010

Android pour l’entreprise – 6 – Oubliez Gson, Jackson rocks my world!

Logo YMCACet article est la suite de Android pour l’entreprise – 5 – ZenContact, JSON relax avec Gson. Il appartient à la série Android pour l’entreprise, dont le fil conducteur est la réalisation d’une application Android d’annuaire d’entreprise : YMCA.

Cet article présente un autre framework que Gson dédié à la désérialisation JSON, et bien plus adapté à  la plateforme Android : Jackson.

Mea culpa

Tout d’abord, un peu de contexte : le 12 février dernier a eu lieu l’Android Dev Lab. Cet évènement a permis à la communauté Android parisienne de se rencontrer, et fût une belle réussite. On ne peut que remercier Google pour la distribution de Nexus One à toutes les personnes présentes ;-).

pano-nexus-one

A cette occasion, j’ai découvert Jackson (merci Fabien !). D’après des tests de performance réalisés par l’auteur du framework, Jackson serait le plus performant des frameworks Java de (dé)sérialisation JSON. Des tests de performance où l’auteur est à la fois juge et partie, ça laisse dubitatif…

Pour en avoir le cœur net, j’ai remplacé Gson par Jackson au sein d’une vrai application Android, traitant de gros volumes de données JSON. Le résultat est sans appel : Jackson explose outrageusement Gson en terme de temps de désérialisation, sur Android.

Je tiens donc à revenir sur l’article précédent : oubliez Gson, Jackson roXx ! Lire la suite…

Share

Menez le web à la baguette avec symfony (3) : refonte des glasses

L’habit fait le moine

ours-pwn3d-glaceBienvenue dans le troisième épisode de la série “symfony, sex and fun”. Si vous arrivez en cours de route, vous pouvez consulter les articles précédents. Pour l’instant nous disposons d’un module bookmark fonctionnel (ajout, suppression etc.) mais qui n’est pas très joli. Voyons comment symfony permet de gérer les vues.

Note : à partir de maintenant, nous allons faire pas mal de modifications dans les fichiers. Je vous suggère de vous munir d’un bon éditeur PHP si vous souhaitez refaire la démarche chez vous. Pourquoi pas Netbeans et son très bon support de symfony, par exemple ?

L’affichage des vues dans symfony suit le design pattern decorator : chaque application dispose d’un layout global, dans lequel on va injecter le rendu du template de l’action appelée (il va venir le décorer). L’approche généralement utilisée dans d’autres projets suit le chemin inverse : on concatène un en-tête, puis le contenu, et enfin un pied de page, mais ni le header ni le footer ne représentent un document HTML valide.

Lire la suite…

Share

Android pour l’entreprise – 5 – ZenContact, JSON relax avec Gson

Cet article est la suite de Android pour l’entreprise – 4 – Injection de dépendances. Il appartient à la série Android pour l’entreprise, dont le fil conducteur est la réalisation d’une application Android d’annuaire d’entreprise : YMCA.Logo YMCA

Dans cet article, nous allons étudier comment consommer facilement des services REST JSON au sein d’une application Android, à l’aide du framework Gson.

Lire la suite…

Share

Java EE 6 en Scala, partie 2 : EJB 3.1

Introduction

La lecture de ce billet suppose celle du billet précèdent, en particulier la mise en place de l’environnement.

Le but de cette seconde partie est de s’amuser avec les EJB 3.1, en soulignant les différences avec la spécification précédente, le tout en Scala. Nos EJB seront donc des ESB (Enterprise Scala Bean), acronyme pouvant également signifier Enterprise Service Bus ou encore Encéphalopathie spongiforme bovine. On peut néanmoins espérer qu’une application JEE en Scala ne ressemble pas à un large véhicule bruyant rempli de ruminants dérangés.

Lire la suite…

Share

Kanban et Scrum : Tirer le meilleur des deux – la traduction

Scrum et Kanban, Pourquoi ?

Avant toute chose, pourquoi Kanban et Scrum, puisque Scrum tout seul, ca marche ? Quoi, des fois ça marche pas? On m’aurait menti ?

Avant de dire que Scrum ne marche pas, il faut bien entendu se poser quelques questions :

  • Est-ce qu’on fait vraiment du Scrum ?

Vous savez, le fameux ScrumBut : “Oui oui, on fait du Scrum, maiiiiis…. Bon, les estimations par l’équipe, on a arrêté parce qu’ils se plantaient tout le temps” Gasp ! La solution : prenez-vous le chou : SHU-HA-RI

  • Est-ce qu’on fait du Scrum Agile ?

Vous allez me dire que Scrum est une méthode agile (je préfère le terme framework) donc si on respecte les cérémonies de Scrum, on est forcément agile. Et bien, je ne suis pas complètement d’accord. Scrum étant justement un framework assez peu contraignant, on peut facilement mettre en place les cérémonies sans vraiment en comprendre le sens. J’ai vu des équipes faire des rétrospectives et en sortir sans aucun axe d’amélioration identifié. La solution : s’imprégner du manifeste agile, ses piliers, ses principes. Toujours s’y référer quand on utilise une pratique Scrum. Et vous verrez, ces pratiques Scrum prennent vraiment tout leur sens quand elles sont replacées dans le contexte du manifeste agile.

  • Est-ce que la qualité logicielle est au coeur de nos développements ?

Scrum n’impose aucune recommandation en terme de pratiques d’ingénierie logicielle. Le principe est de les faire émerger. Heureusement, nos chers extrêmes et néanmoins amis d’XP se sont penché sur le sujet et ont regroupé un ensemble de pratiques d’ingénierie logicielle : Pair Programming, Conventions de codage, Intégration continue, l’irremplaçable TDD, etc. J’entends déjà les “mais pourquoi faire Scrum+XP alors que XP fait tout ?” Parce que ! Lire la suite…

Share
Categories: Non classé Tags: , , ,